Mirepoix-sur-Tarn : un an après l’accident, la commune toujours émue

Depuis un an, rien n’a bougé. "Le camion est toujours dans l’eau. Il est juste à ce niveau. Il est à cinq mètres de profondeur", explique Eric Oget, l’ancien maire de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), à France Télévisions. En novembre 2019, l’effondrement d’un pont avait coûté la vie à deux personnes. La structure de l’ouvrage avait cédé sous le poids d’un camion trop lourd. L’enquête est toujours en cours, et les travaux de déblaiement doivent débuter dans les prochaines semaines. 52 tonnes de chargement Le chargement de 52 tonnes avait fait s’effondrer le pont le 18 novembre 2019. Ce jour-là, peu avant 8 heures, le chauffeur s’engage sur le pont, limité à 18 tonnes. L’ouvrage cède sous le poids, et entraîne dans sa chute une voiture, avec une mère et sa fille de 15 ans à l’intérieur. Seule la maman sera secourue. "J’ai du mal à revenir. J’ai toujours l’image de ce que j’ai vu quelques minutes après l’effondrement", raconte l’ancien maire. Désormais, les habitants tentent de se projeter vers l’avenir.