Mireille Dumas raconte comment elle a échappé au divorce malgré sa "relation explosive" avec son mari

·2 min de lecture

Ils ont traversé des tempêtes, mais toujours main dans la main. Lundi 26 octobre 2020, la présentatrice de Vie privée, vie publique, émission diffusée pendant onze ans sur France 3, était l'invitée de Jordan Deluxe sur le plateau de Non Stop People. Mireille Dumas a accepté de revenir sur plus de quarante ans de carrière mais également sur les moments les plus marquants de sa vie privée, y compris la mort de l'enfant de son mari, qu'elle considérait comme son fils. Une épreuve bouleversante qui a tout de même soudé le couple puisqu'ils s'apprêtent à célébrer leur trente-sept ans de mariage et quarante-six ans de vie commune. Cependant, Mireille Dumas n'a pas toujours vu la vie en rose... Dans L'instant Deluxe, la journaliste, qui n'a jamais souhaité avoir d'enfant, explique comment son couple a échappé au divorce mainte et mainte fois.

Mireille Dumas a fait la rencontre de Dominique Colonna à la fin des années 1970. Ensemble, les tourtereaux se passionnent pour le documentaire et décident de faire équipe pour produire des reportages : "On a commencé tous les deux. Au départ, il était monteur. On a fait les premiers documentaires ensemble, et j'aime bien dire que c'est mon compagnon de route, même si c'est mon mari", a-t-elle expliqué sur le plateau de Non Stop people. Pourtant, cela n'a pas toujours été simple de gérer la limite entre vie professionnelle et personnelle : "Ça a beaucoup clashé entre nous. Nous avons tous les deux des tempéraments très forts. C'était très amusant, parce qu'en régie, pendant l'émission, on entendait sa grosse voix qui disait : 'Mireille, remonte ta mèche, fais ceci, cela, le maquillage ne va pas." À tel point que la journaliste a plusieurs fois voulu plier bagages.

Après plusieurs décennies de collaboration, Mireille Dumas et Dominique Colonna décident de faire bande à part pour le bien de leur vie privée. Un choix que l'ancienne présentatrice de France 3 ne regrette pour rien au monde : "On a arrêté de travailler ensemble, car sinon, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite