Miramax attaque en justice Quentin Tarantino

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quentin Tarantino avait annoncé son arrivée dans le monde des NFT... ... avec la Tarantino NFT Collection... ... afin de permettre aux fans de «Pulp Fiction» de s'offrir des inédits du film... ... via des jetons non fongibles, mais d'après le «Hollywood Reporter»... ... Miramax, le distributeur, cofondé par Harvey Weinstein... ... ne l'entend pas de cette oreille et attaque en justice le cinéaste. La société assure que le réalisateur les «contraint» à une telle action... ... pour «préserver et protéger» ses droits sur «l’un des films de son catalogue les plus iconiques». De son côté, Quentin Tarantino a répondu, par le biais de son avocat... ... qu'il agissait conformément aux «droits réservés» qu'il possède. Reste à déterminer si les NFT entrent dans ces «droits réservés»... ... alors que le contrat a été signé au début des années 90... ... une époque où les jetons non fongibles n'existaient pas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles