Minute par minute, le récit de la fusillade au Texas qui a fait au moins 21 morts dont 19 enfants

Dix-neuf enfants et deux adultes sont morts ce mardi aux États-Unis, lors d'une fusillade dans une école du Texas.

Au moins 19 enfants et deux professeurs ont été tués lors d'une fusillade ce mardi au Texas, par un homme de 18 ans. Deux jours après la tragédie, de plus en plus d'informations sont connues sur le profil du tireur, Salvador Ramos.

Dans les jours qui ont précédé le massacre, Salvador Ramos a publié plusieurs photos d'armes à feu sur ses réseaux sociaux, et la biographie de son compte TikTok indiquait que "les enfants [auraient] peur dans la vraie vie". Le 17 mai, une semaine avant la fusillade, il achète pour son 18e anniversaire un fusil semi-automatique, avant d'acheter des munitions le lendamain. Quatre jours avant la tuerie, le 20 mai, Salvador Ramos achète une nouvelle arme.

Mardi 24 mai, Salvador Ramos passe à l'action. BFMTV fait le point sur le déroulé minute par minute de cette fusillade dans l'école primaire Robb, à Uvalde.

• 11h00: des messages privés qui révèlent les intentions du tireur

Le matin du drame, selon CNN, le tireur a envoyé toute une série de messages à une jeune fille allemande de 15 ans qu'il avait rencontrée en ligne. À 11 heures, mardi 24 mai, Salvador Ramos l'appelle et "lui dit qu'il l'aime". Quelques minutes plus tard, il lui envoie un message dans lequel il se plaint de sa grand-mère.

Ses deux derniers messages sont envoyés à 11h21, heure locale: "Je viens de tirer sur ma grand-mère", puis "Je vais tirer sur une école élementaire maintenant."

Ce jeudi, sa grand-mère est toujours hospitalisée dans un hôpital de San Antonio et devrait être prochainement opérée.

• 11h32: la fusillade commence

Equipé d'un gilet pare-balles et d'un fusil, Salvador Ramos monte dans sa voiture, qu'il abandonne près de l'école Robb après avoir eu un "accident spectaculaire" vers 11h30.

Le jeune homme veut entrer dans l'établissement. Deux policiers et le gardien de l'école tentent de l'arrêter, sans succès. Mais Ramos lâche un sac rempli de munitions, qui lui aurait peut-être permis de faire encore plus de victimes.

Il ouvre ensuite le feu deux minutes plus tard dans plusieurs classes, tuant au moins 19 élèves et deux enseignants. "D'une façon atroce et insensée", déclarait ce mardi soir le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott.

Salvador Ramos est resté pendant près d'une heure dans l'école avant que la police ne l'abatte, indique ce mercredi le chef du département de la sécurité publique du Texas, Steven McCraw.

• 12h00: les policiers de plus en plus nombreux, le tireur "dans une impasse"

Auprès de CNN, Tony Gonzales, élu du Texas au Congrès, affirme qu'il a été informé que le tireur "était dans une impasse avec les forces de l'ordre" une demi-heure après le début de la fusillade.

"Ça s'arrête, et il se barricade à l'intérieur. C'est là qu'il y a une sorte d'accalmie", déclare-t-il. "Tout cela, si j'ai bien compris, a duré environ une heure, mais il y a eu une sorte d'accalmie de 30 minutes."

Sur les réseaux sociaux, à 12h17, l'Uvalde school district communique et indique qu'un tireur a été signalé à l'école Robb.

• 13h06: la mort de Salvador Ramos est annoncée

Au total, plus de 100 policiers se sont rendus sur les lieux du drame, selon un responsable des forces de l'ordre, Raul Ortiz. Interrogé par la chaîne américaine, il affirme que ses collègues ont afflué sur les lieux après avoir été prévenus, y compris des agents qui n'étaient pas en service.

"Ils n'ont pas hésité", a-t-il dit.

Une heure et demie après le début de la fusillade, à 13h06, la police indique que Salvador Ramos a été tué. À 14h52, un premier bilan est relayé par l'Agence France presse: deux enfants tués et une dizaine de blessés. Il évoluera tout au long de la journée, avant d'atteindre ce jeudi 21 morts.

Les premiers noms des victimes sont ensuite publiés, notamment par les familles des écoliers morts, et de nombreux hommages sont rendus. Côté politique, les démocrates relancent le débat sur les armes à feu aux États-Unis, et appellent à "affronter le lobby des armes".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un petit danseur, une fillette heureuse... les victimes de la tuerie au Texas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles