Mohamed Thara : « Ce qui m'inspire, c'est l'être humain »

Propos recueillis par Fouzia Marouf
·1 min de lecture
Randa Maroufi.
Randa Maroufi.

À Casablanca, cette exposition exclusivement dédiée à la nouvelle génération d'artistes marocains a voulu marquer un cap résolument panafricain dans la création de l'art contemporain des vingt dernières années. Ont été rassemblés à la Galerie 38 quelque dix-huit artistes jamais présentés ensemble dans le cadre d'une exposition baptisée « La Vague blanche ». À la man?uvre : Mohamed Thara, commissaire d'exposition et artiste pluridisciplinaire, qui a choisi son 10e anniversaire pour y mettre en lumière la vitalité artistique du continent. Fortement impliquée dans l'art de promouvoir de grands noms comme le Malien Abdoulaye Konaté, le Sénégalais Soly Cissé ou encore le Congolais Chéri Semba, cette galerie a multiplié les expositions et a accueilli à de nombreuses reprises des artistes en résidence tels que, par exemple, le sculpteur congolais Freddy Tsimba, entre autres.

Sanae Arraqas et Hicham Matini. © La Vague blanche

« Pour l'anniversaire de nos dix ans en temps de crise inédite et insaisissable, il nous a paru nécessaire d'affirmer notre intérêt pour le futur et ses promesses. Cette génération de talents s'est largement engagée dans les réflexions esthétiques et sociétales en y insufflant un nouveau regard », précise Mohammed El Faiz Chaoui, co-fondateur de la Galerie 38. Poussant plus loin les limites de cette initiative, « La Vague blanche » est aussi le fruit de l'édition d'un livre académique qui réunit plusieurs critiques d'art et des universitaire [...] Lire la suite