Mino Raiola, le redouté agent d'«Ibra», Haaland et Pogba, est mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
MARCA/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'agent de joueurs Mino Raiola, considéré comme l'un des plus influents intermédiaires du monde du football, est décédé samedi à l'âge de 54 ans.

De Zlatan Ibrahimovic à Paul Pogba en passant par le prodige Erling Haaland ou Gianluigi Donnarumma, l'agent de joueurs Mino Raiola, dont le décès à l'âge de 54 ans a été annoncé par sa famille samedi, était l'un des plus influents intermédiaires du monde du football. "C'est avec une tristesse infinie que nous annonçons le décès de l'agent de joueurs le plus bienveillant et génial qui ait existé", ont écrit ses proches sur son compte Twitter.

Volontiers roublard et clivant, réputé pour son bagout et son sens des affaires, l'Italo-Néerlandais était adoré par ses joueurs, pour qui il décrochait souvent de somptueux contrats, mais redouté par les clubs, qui connaissaient ses qualités de négociateur. S'entendre avec le gourmand Raiola était parfois difficile. L'AC Milan en sait quelque chose: en 2021, il a dû laisser partir libre (pour le PSG) le meilleur joueur de l'Euro, le gardien Gianluigi Donnarumma, faute d'avoir contenté les revendications de l'agent.

Raiola reste aussi célèbre pour la triple commission hors normes décrochée à l'occasion du transfert en 2016 de Paul Pogba entre la Juventus Turin et Manchester United, soit au total quelque 49 millions d'euros pour un transfert évalué au total à un peu plus de 100 M EUR, selon des documents ayant fuité dans la presse l'année suivante. Pour devenir l'un des agents les plus en vue du football mondial, à la tête de l'une des écuries de joueurs les plus prestigieuses, Mino Raiola a profité du développement des transferts internationaux dans les années 1990, dans la foulée de l'arrêt Bosman, et de l'explosion des droits TV au 21e siècle.

Il parlait sept langues

Né en 1967 en Italie, en Campanie, Carmine Raiola, de son nom complet, a grandi aux Pays-Bas, à Haarlem, où sa(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles