"Des ministres" dans des restaurants clandestins ? Ce que répond le gouvernement

·1 min de lecture

La polémique est née d'une séquence de deux minutes, filmée en caméra cachée. Dans celle-ci, diffusée sur M6 et abondamment relayée sur les réseaux sociaux depuis vendredi soir, on peut voir le personnel d'un restaurant huppé des "beaux quartiers" de Paris s'activer, comme lors d'un service "classique" en dépit de la fermeture des restaurants depuis octobre dernier et la seconde vague du Covid-19. Une ouverture clandestine, comme y ont recouru d'autres établissements depuis le début de l'épidémie, ainsi que l'avait observé Europe 1. Ce sont pourtant les propos d'un "collectionneur renommé" qui vont pousser bon nombre d'internautes à s'indigner.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 4 avril

L'organisateur d'un repas illégal y déclare "avoir dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants, qui sont justement des établissements soi-disant clandestins avec un certain nombre de ministres, alors ça [le] fait doucement rigoler". Sans préciser son propos, l'homme ajoute qu'"on est encore en démocratie, on fait ce qu'on veut", alors que la pression hospitalière ne faibli pas en France, avec plus de 5.250 personnes en réanimation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Lire la suite sur Europe1