Des ministres montent au créneau contre les manifestations

·1 min de lecture
« Il y a eu quelques excès que je regrette beaucoup [...], des attaques contre les préfectures, des paroles qui nous ramènent à des comparaisons avec la Shoah qui me paraissent juste abjectes », a dénoncé la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.
« Il y a eu quelques excès que je regrette beaucoup [...], des attaques contre les préfectures, des paroles qui nous ramènent à des comparaisons avec la Shoah qui me paraissent juste abjectes », a dénoncé la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

Des « excès » et de la « violence ». C?est ce qu?ont dénoncé plusieurs ministres, ce jeudi 15 juillet, à la suite des manifestations de mercredi au nom de la « liberté » pour protester contre les annonces d?Emmanuel Macron sur le pass sanitaire, la vaccination et une prétendue « dictature ». « J?ai entendu des gens expliquer qu?on était en dictature. Les mots ont un sens dans le débat public, la violence n?est pas justifiée, l?outrance et l?excès non plus », s?est alors offusqué sur France Info le secrétaire d?État français aux Affaires européennes Clément Beaune.

« On peut avoir des désaccords, des débats sur le pass sanitaire, sur la question du vaccin, on peut avoir des interrogations, il peut y avoir de la fatigue et même de la colère. Il ne peut pas y avoir de la violence et on ne peut pas dire n?importe quoi », a-t-il ajouté, soulignant que « si vraiment on était dans une dictature, on n?aurait pas le droit de manifester ».

Plus de 19 000 manifestants dans plusieurs villes de France

« Il y a eu quelques excès que je regrette beaucoup [?], des attaques contre les préfectures, des paroles qui nous ramènent à des comparaisons avec la Shoah qui me paraissent juste abjectes », a dénoncé sur BFMTV la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

Interrogée sur une aide-soignante qui portait une étoile jaune sur laquelle était écrit « non vacciné », elle a répondu : « C?est abject [?], comparer la question de la vaccination à la question du génocide de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles