Les ministres de l'Intérieur italien, autrichien et allemand veulent un "axe" contre l'immigration clandestine

1 / 2

Les ministres de l'Intérieur italien, autrichien et allemand veulent un "axe" contre l'immigration clandestine

Les ministres italien, autrichien et allemand de l'Intérieur vont constituer "un axe des volontaires" pour s'attaquer à l'immigration clandestine. Un terme connoté qui rappelle l'alliance fasciste de la Seconde guerre mondiale.

Les ministres italien, autrichien et allemand de l'Intérieur, des faucons sur la brûlante question migratoire, vont constituer "un axe des volontaires" pour s'attaquer à l'immigration clandestine, ajoutant à la cacophonie européenne sur le sujet.

Un terme connoté

Pour la chancelière allemande Angela Merkel, déjà chahutée dans son pays pour sa politique d'asile jugée trop généreuse, cette annonce constitue un coup dur en plein bras de fer avec son ministre de l'Intérieur, le très conservateur et bavarois Horst Seehofer.

Selon certains médias, leur conflit autour d'un durcissement de la politique migratoire allemande est tel qu'il menace le fragile équilibre de sa coalition réunissant son parti, la CDU, la droite bavaroise et les sociaux-démocrates.

Et c'est donc le chancelier conservateur autrichien, Sebastian Kurz, au côté de Horst Seehofer à Berlin, qui a annoncé "un axe des volontaires dans la lutte contre l'immigration illégale" avec Rome et Berlin. Chose qu'il avait passée sous silence la veille lors d'une conférence de presse crispée avec Angela Merkel.

Cette axe, un terme connoté car il rappelle l'alliance fasciste de la Seconde guerre mondiale, réunira spécifiquement les ministres de l'Intérieur italien et autrichien Matteo Salvini et Herbert Kickl, tous deux d'extrême droite, et leur homologue conservateur allemand.

"Ne pas attendre la catastrophe"

"Je suis heureux de la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi