La France et la Russie renouent le dialogue tout en remettant en lumière leurs divergences

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, s'est entretenu mercredi 3 avril par téléphone avec son homologue russe, Sergueï Choïgou. C'est une première depuis octobre 2022. L'entretien a toutefois montré à nouveau la mésentente entre les deux puissances. Ainsi, Moscou a évoqué « une disposition à dialoguer concernant l'Ukraine », ce que Paris a démenti catérogiquement.

Sébastien Lecornu a « rappelé la disponibilité de la France » pour des « échanges accrus » avec Moscou dans la lutte contre le « terrorisme », selon un communiqué, qui souligne que le ministre français a « condamné sans réserve la guerre d'agression que la Russie a lancée en Ukraine ». Cet échange Lecornu-Choïgou intervient aussi après l'attentat près de Moscou le 22 mars, revendiqué par l'organisation État islamique et qui a fait au moins 144 morts et 360 blessés.

Mais les positions des deux pays semblaient marquées mercredi par des lectures opposées des événements. Lors de cette conversation d'une heure, qui s'est tenue à l'initiative de Paris, la France a rappelé qu'elle « ne disposait d'aucune information permettant d'établir un lien entre cet attentat et l'Ukraine » et a demandé à la Russie de « cesser toute instrumentalisation ».


Lire la suite sur RFI