La ministre du Travail préconise "d'aller à fond sur le télétravail"

·2 min de lecture

Invitée de franceinfo mardi matin, Elisabeth Borne a lancé un appel à la généralisation du télétravail sur les postes le permettant.

Le discours du gouvernement concernant le télétravail connaît une inflexion. Alors que les scientifiques sonnent l'alarme face à la deuxième vague de la pandémie de coronavirus en France -elle est «hors de contrôle» ont notamment affirmé ces derniers jours les infectiologues Karine Lacombe (sur LCI) et Gilles Pialoux (sur BFMTV)-, la ministre du Travail Elisabeth Borne a appelé à accroître le recours au télétravail lorsque les postes concernés le permettent. Sur franceinfo, elle a employé mardi un langage plus fort que par le passé : «C’est important d’aller à fond sur le télétravail pour les postes qui peuvent être télétravaillés», a-t-elle déclaré, avant de répéter, un peu plus tard : «Il faut aller au maximum sur le télétravail pour les postes qui le permettent».

«Pourquoi vous ne le rendez pas obligatoire ce télétravail?», a relancé à un moment le journaliste de la station publique. «Je crois que c’est à peu près ce que je suis en train de dire», a répondu Elisabeth Borne. La ministre a défendu le protocole actuellement en vigueur dans les entreprises. «Dans toutes les entreprises qui appliquent ce protocole, il n’y a pas de chaîne de contamination. C’est un protocole qui est efficace et qui est par ailleurs très bien appliqué. L’inspection du travail est très présente dans les entreprises : il y a eu près de 55 000 interventions en entreprise, il y a eu 300 mises en demeure pour non respect du protocole. Dans ses grandes lignes, [le protocole] est efficace…», a-t-elle assuré. Puis elle a ajouté : «Ensuite il faudra qu’on regarde les sujets de télétravail. Même si on est bien protégé dans son entreprise, c’est important dans le contexte actuel de l’épidémie d’éviter des déplacements, d’éviter aussi les contacts(...)


Lire la suite sur Paris Match