Le ministre des PME accusé d'« abus de confiance » par la HATVP

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La HATVP accuse Alain Griset de faits « susceptibles de revêtir la qualification d’abus de confiance ».

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a transmis le dossier au procureur de la République, selon les informations du « Monde ».

Cinq mois après le remaniement, les déclarations de revenus des membres du gouvernement ont été passées au crible par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Alors que l'office de contrôle s'apprête à publier ses résultats, un dossier en particulier l'a interpellée, selon les informations du Monde. Celui d'Alain Griset, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises (PME), qui a été transmis au procureur de la République.

La HATVP l'accuse de faits « susceptibles de revêtir la qualification d'abus de confiance ». « Les déclarations de situation patrimoniale et d'intérêts de monsieur Griset » ne sont « ni exactes ni sincères », détaille l'institution.

Un bénéfice de 19 200 euros

L'autorité reproche notamment au ministre d'avoir omis de déclarer des « participations financières détenues dans un plan d'épargne en action (PEA), ainsi que le compte espèces associé, pour un montant total de 171 000 euros », relaie Le Monde. Pire encore, cet argent provient de la vente de parts d'une société civile immobilière (SCI) détenues par la Confédération nationale de l'artisanat des métiers et des services (CNAMS) Nord. Une structure qu'Alain Griset a présidée depuis 1991 jusqu'à sa nomination au gouvernement en juillet. Au total, cet investissement, réalisé entre août 2019 et juillet 2020, a rapporté 19 200 euros, qui ont été reversés à la CNAMS.

Lire aussi Jean-Paul Delevoye regrette son « insouciance »

Pour sa défense, l'entourage du ministr [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :