"Ministre de l'Aigriculture, animé par la rancœur"... Stéphane Le Foll en prend pour son grade

·1 min de lecture

Nommé à la tête du Parti Socialiste en 2018, Olivier Faure n'est pas épargné par son rival en interne, Stéphane Le Foll. Celui-ci déplore auprès de qui veut l'entendre - comme le magazine Le Point ce jeudi 18 février - la stratégie d'effacement du député de 52 ans derrière Les Verts, avec qui ce dernier souhaiterait une alliance dans le cadre de l'élection présidentielle de 2022. Le rêve d'une gauche unie ulcère. "Il n'avance pas d'un chouïa", dénonce-t-il. Une aversion que le Premier secrétaire lui rend bien. "Devenu ministre de l'Aigriculture", amorce-t-il, "il est animé par la rancœur." Référence à son passé au ministère de l'Agriculture sous François Hollande.

Ses projets d'avenir ne sont pas épargnés par les moqueries d'Olivier Faure, également en brouille avec Christophe Castaner : "il croit encore pouvoir être candidat à la présidentielle." Un destin auquel Stéphane Le Foll "commence à réfléchir" à en croire ses propos cités par le journal Le Figaro le 12 janvier 2021. Faux amis ou complicité révolue? Ensemble, ils ont porté François Hollande jusqu'au sommet du pouvoir. Pendant onze ans, le Manceau a été le directeur du cabinet de l'ex-chef de l'État, rue de Solférino, alors Premier secrétaire du PS. Le père de famille, lui, en a été le directeur adjoint de 2000 à 2007. Mais leurs positions politiques semblables n'auraient pu les détourner de leurs ambitions.

En 2018, Stéphane Le Foll a réservé une surprise à Olivier Faure : au mois de mars, il s'est rétracté de la course, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Disparition de Delphine Jubillar : "Arrêtez !", sa belle-mère lance un cri du coeur
"Vous êtes foutu" : le jour où Philippe de Villiers a averti Emmanuel Macron
Le saviez-vous ? André Dussolier et Isabelle Adjani ont été en couple
Mort de Marie-France Pisier, une amie sème le trouble : "Elle savait beaucoup plus de choses qu’elle n’en a dites"
Princesse Eugenie : son accouchement a nécessité un acte chirurgical