La ministre et l’urgentiste : les Wargon au front

·2 min de lecture

Promue ministre déléguée chargée du Logement, Emmanuelle Wargon forme avec son mari, Mathias, chef du service des urgences à Saint-Denis, un couple étonnant et engagé. Ils ont reçu Match chez eux, à Saint-Mandé.

« La moto, ça me fait du bien, je me la ferais bien rembourser… » Ainsi se marre Mathias Wargon en sortant sa Triumph Bonneville rouge et noire. Un clin d’œil à une tribune signée avec neuf confrères appelant au déremboursement des produits homéopathiques, qui lui avait valu un blâme du Conseil national de l’ordre. Mais il en faut plus pour l’arrêter. Depuis des mois, il ferraille sur Twitter contre les défenseurs du professeur Raoult. « Il trouve que je suis un peu sage sur les réseaux », soupire Emmanuelle, promue, à 49 ans, ministre déléguée au Logement dans le gouvernement Castex.

Le couple Wargon est sur tous les fronts. « Avoir un emploi, la santé et son chez-soi, c’est la base de la vie, et il y a dans ce portefeuille une dimension à la fois écologique et sociale », savoure-t-elle. A la suite des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernement a annoncé l’accélération de la rénovation thermique des logements. Les chaudières au fuel et au charbon sont visées. A partir de 2022, il sera interdit d’en installer dans des logements neufs. La feuille de route de la ministre sera précisée à la rentrée. « Ça va me permettre de préparer le sujet cet été et de proposer des priorités », apprécie-t-elle en évoquant déjà deux axes, celui du logement abordable via l’habitat social ou l’accession à la propriété et celui de la qualité via les rénovations et les normes environnementales de la construction. « La relance sera verte », répète-t-elle dans la foulée de Bruno Le Maire, qui fait la une du « JDD » ce jour-là. « S’il y en a une… » relativise son mari.

Mathias et Emmanuelle Wargon au marché de Saint-Mandé.
Mathias et Emmanuelle Wargon au marché de Saint-Mandé.

(...)
Lire la suite sur Paris Match