La ministre de l’Intérieur britannique limogée, David Cameron entre au gouvernement

“Suella [Braverman] virée”, s’exclame The Sun en une de son site internet. La ministre de l’Intérieur du Royaume-Uni a été remerciée par le Premier ministre Rishi Sunak, lundi 13 novembre, dans le cadre d’un remaniement d’ampleur, annonce le tabloïd londonien. D’après le journal populaire, cette figure de l’aile droite du parti conservateur paie les violences du week-end, à Londres, en marge des commémorations du 11 novembre et d’une manifestation en faveur d’un cessez-le-feu à Gaza. Des centaines de “brutes d’extrême droite” ont affronté la police dans le cœur de la capitale britannique, samedi, avant de s’accrocher directement avec des manifestants pro-Palestine dans la soirée.

“Les détracteurs de la ministre l’accusaient d’avoir jeté de l’huile sur le feu en écrivant dans une tribune publiée jeudi dernier dans The Times que la police favorisait les manifestations de gauche, comme Black Lives Matter et les rassemblements pour la Palestine, au détriment des manifestations de droite”, explicite le tabloïd proche des conservateurs au pouvoir. “L’article n’avait pas été validé par Downing Street”, précise The Daily Telegraph.

Le sans-abrisme en tente, “un mode de vie”

“Enfin, Rishi Sunak décide qu’il en a eu assez”, se félicite le Daily Mirror. Coutumière des sorties outrancières, en particulier au sujet de l’immigration et du sans-abrisme (“ c’est un mode de vie pour certains”, a-t-elle posté sur X le 4 novembre), l’élue de 43 ans se trouvait sur un siège éjectable depuis plusieurs semaines. “Mais ces derniers jours, croit savoir le tabloïd de gauche, les influents membres de l’aile droite du parti ont fait pression pour qu’elle reste en poste”, d’autant que ses positions sur les manifestations épousent d’après les sondages celles de l’électorat conservateur.

“Avec cette décision, le chef du gouvernement risque d’ouvrir une plaie béante au sein de ses troupes.”

Pour remplacer celle qui avait déjà quitté le poste de ministre de l’Intérieur… sous le mandat de Liz Truss (septembre-octobre 2022), avant d’être renommée par Rishi Sunak, le choix s’est porté sur James Cleverly, actuel ministre des Affaires étrangères. Il sera remplacé par David Cameron à la tête de la diplomatie britannique. “C’est stupéfiant”, souligne The Daily Telegraph. L’ex-Premier ministre, démissionnaire au lendemain du référendum sur le Brexit en 2016, avait quitté la vie politique. En l’absence de mandat de député, “il devra probablement être nommé à la Chambre des lords [la chambre haute du Parlement] afin de pouvoir prétendre à une entrée au gouvernement”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :