Le ministre de l’Éducation Pap Ndiaye veut relancer l’éducation sexuelle à l’école

© Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le ministre de l’Éducation, Pap Ndiaye, qui avait annoncé le lancement prochain d’un plan pour lutter contre les stéréotypes à l’école, a réaffirmé lundi sur Franceinfo son désir de remettre l’éducation sexuelle au centre des programmes scolaires . « Nous devons respecter la loi », a expliqué le ministre qui a souligné l’importance de l’éducation à la vie affective et sexuelle pour « promouvoir l’égalité » entre les enfants. « La loi de 2001 nous enjoint de façon très claire de parler d’éducation à la sexualité », a rappelé le ministre de l’Éducation. Mais un rapport de l’Inspection générale de l’Éducation, qui devrait être publié la semaine prochaine, montre qu'« il y a de grandes variations selon les écoles, selon les classes, selon les territoires ».

85 % de séances supprimées

La loi de 2001 prévoit qu’« une information et une éducation à la sexualité soient dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles ». Mais rares sont les établissements où elle trouve à s’appliquer pleinement. Une enquête publiée en début d’année par le collectif féministe #NousToutes auprès de plus de 10 000 personnes le montre : les répondants disent n’avoir bénéficié « en moyenne que de 13 % » du nombre de séances prévues, soit 2,7 au lieu de 21 sur l’ensemble de la scolarité.

Lire aussi - Pap Ndiaye promet « un choc d’attractivité » pour l’Éducation nationale

Des séances pourtant qualifiées d’« incontournables », à la fois comme « outil de préve...


Lire la suite sur LeJDD