Le ministre Guerini confirme qu'il va «passer le relais» à la tête de Renaissance

© AFP

Nommé ministre de la Fonction publique en mai, le délégué général de Renaissance, Stanislas Guerini, s'apprête à "passer le relais" à la tête du parti présidentiel, a-t-il déclaré dans une interview publiée jeudi soir par Le Figaro. "Je resterai naturellement engagé dans mon parti, mais c'est pour moi le bon moment de passer le relais, après trois ans et demi de travail et d'engagement aux côtés de nos militants", a affirmé celui qui vient aussi d'être réélu député de Paris.

"Pleinement consacré à [ma] mission"

"Je veux être désormais pleinement consacré à la mission que m'ont confiée le président de la République et la Première ministre au gouvernement", a poursuivi le ministre de la Fonction publique, à quelques jours d'un remaniement annoncé de l'exécutif. Les propos tenus jeudi soir par le patron du parti présidentiel confirment les intentions de départ que lui prêtaient déjà son entourage ces derniers jours. S'il n'a pas donné de calendrier précis pour l'élection d'un nouveau chef de parti, Stanislas Guerini semble d'ores et déjà avoir en tête un possible successeur en la personne de l'eurodéputé Stéphane Séjourné.

>> LIRE AUSSI - Comment fonctionne la commission des finances de l'Assemblée nationale ?

Ce dernier "mène un travail très important pour constituer les bases du futur parti présidentiel. Il a le goût des organisations, un sens politique et un talent reconnus", l'a complimenté le délégué général dans l'interview accordée au Figaro. Les déclarations de St...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles