"Ministre d'Etat, ça ne sert à rien" : à la Convention citoyenne pour le climat, Nicolas Hulot se lâche sur son passage au gouvernement

franceinfo

Son audition était réclamée par les membres de la Convention citoyenne pour le climat. L'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a été auditionné, vendredi 15 novembre, par la Convention citoyenne pour le climat, ces 150 citoyens tirés au sort pour réfléchir à la politique climatique de la France.

Franceinfo vous résume les principales déclarations de cette intervention disponible en intégralité sur YouTube.

Sur son passage au gouvernement : "Le ministère de l'Economie et des Finances sapait derrière moi ce que je proposais"

Nicolas Hulot est longuement revenu sur son passage au gouvernement. Son titre de ministre d'Etat, qui le distinguait de ses autres collègues ? "A part la symbolique, ça ne sert à rien ! Il aurait fallu un vice-Premier ministre qui ait autorité sur les autres politiques", a-t-il déclaré, avant de s'en prendre à son collègue de l'Agriculture, Stéphane Travert. "Si vous avez un ministre de l'Agriculture qui veut vous emmener là, s'entêter dans un mode basé sur des intrants absolus, avec des externalités négatives terribles, qui endettent les paysans de plus en plus, moi je n'avais pas en charge l'Agriculture donc à un moment ça le fait pas", a-t-il lancé.

L'ancien ministre s'en est aussi pris à Bercy – "Le ministère de l'Economie et des Finances sapait derrière (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi