La ministre argentine de l'Économie aux États-Unis pour s'entretenir avec le FMI

La ministre argentine de l’Économie, Silvina Batakis, est à Washington jusqu’à mardi, pour des entretiens au Fonds monétaire international, au Trésor américain et avec des investisseurs. Ceci, alors que son pays affronte une tourmente monétaire sans précédent depuis le départ de son prédécesseur Martín Guzmán début juillet.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

Mission quasi impossible pour Silvina Batakis. Il lui faut convaincre ses interlocuteurs de la capacité de l’Argentine à faire face à la crise, alors que le peso, la monnaie nationale, a perdu 50% de sa valeur face au dollar en trois semaines et que la Banque centrale est à court de devises.

La ministre réaffirmera la volonté de son pays de respecter l’accord avec le Fonds monétaire signé par Martín Guzmán pour refinancer la dette de 45 milliards de dollars héritée du gouvernement antérieur. La nomination de Batakis, suite à la démission de Guzmán, avait un moment fait craindre qu’il n’en soit pas ainsi.

En effet, l’ancien ministre avait jeté l’éponge parce qu’une partie de la coalition péroniste au pouvoir, celle dirigée par la vice-présidente Cristina Kirchner, ne cessait de critiquer l’accord en question et la politique économique de Guzmán, donc celle du président Alberto Fernández lui-même. Batakis avait tenu à rassurer les marchés en affirmant qu’il n’y aurait pas de changement de cap, mais cela n’a pas empêché le peso d’être attaqué.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles