Qu'est-ce qu'un mini-AVC ? Hailey Bieber l’a vécu, elle raconte

Hailey Bieber arrives at the In America: An Anthology of Fashion themed Met Gala at the Metropolitan Museum of Art in New York City, New York, U.S., May 2, 2022. REUTERS/Andrew Kelly (Andrew Kelly / reuters)

Hailey Bieber a confié avoir subi un "mini-AVC" dans la vingtaine. Un incident qui l’a traumatisée et dont les stigmates psychologiques sont encore bien présents.

C’est avec émotion qu’Hailey Bieber a confié, dans une vidéo, avoir subi un "mini-AVC" dans la vingtaine. Aussi appelée accident ischémique transitoire (AIT), cette attaque est causée par un blocage temporaire du flux sanguin vers le cerveau, mais diffère d'un accident vasculaire cérébral complet car ses effets sont de courte durée.

En règle générale, ces accidents vasculaires cérébraux durent quelques minutes et ne laissent généralement pas de dommages permanents. Ils peuvent en revanche laisser des séquelles psychologiques comme ça a été le cas pour la jeune femme. Depuis cet incident, elle vit avec une peur permanente.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Quand quelqu’un fait un AVC devant vous, vous n’avez que quelques minutes pour le sauver. Voici ce qu’il faut faire"

Un engourdissement au bras

Concrètement, un AIT présente les mêmes signes effrayants qu'un accident vasculaire cérébral : faiblesse, engourdissement ou paralysie du visage, du bras ou de la jambe, généralement d'un côté du corps ; élocution brouillée ou difficulté à comprendre les autres ; cécité d'un œil ou des deux yeux ou vision double ; et vertige ou perte d'équilibre ou de coordination.

Comme le raconte la femme de Justin Bieber, tout a commencé par un engourdissement au bras et aux doigts. Des symptômes qui ont diminué relativement peu de temps après avoir commencé. Pour autant, le mal était fait. Victime d’un syndrome de stress post-traumatique, elle lutte désormais contre la crainte d’en être à nouveau victime. "C’était si terrifiant, si choquant, si déconcertant", a-t-elle déclaré.

Les neurologues considèrent les AIT comme des avertissements d'un AVC plus grave et plus dévastateur. Selon les estimations, une personne sur trois qui en souffre subira un accident vasculaire cérébral à l’avenir. À noter que le risque d'avoir un AVC double presque tous les 10 ans après 55 ans.

La cause exacte du mini-AVC d’Hailey Bieber demeure toujours inconnue. Les médecins estiment que son récent diagnostic de Covid combiné à deux vols transatlantiques dans un court laps de temps et à la prise de pilules contraceptives pourraient avoir causé le caillot sanguin sous-jacent.

VIDÉO - Hailey Bieber parmi les entrepreneurs de moins de 30 ans de «Forbes»