"Mine de rien" une comédie sociale entre rire et larmes en avant-première dans le Nord-Pas-de-Calais

Ariane Combes-Savary

Du rire et des larmes sur fond d'histoire minière. Tourné entre Lens, Loos-en-Gohelle et Oignies dans le Pas-de-Calais, Mine de rien suis l'aventure de deux chômeurs embarqués dans un projet un peu fou : créer un parc d'attraction artisanal sur une ancienne mine de charbon désaffectée. Après avoir reçu le prix du public au festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez, l'équipe du film est en tournée dans le Nord et le Pas-de-Calais pour une série d'avant-premières. L'occasion de rendre hommage à un territoire et aux hommes qui ont fait son histoire.


De retour sur sa terre natale, Mathias Mlekuz a l'oeil pétillant et le sourire épanoui de celui qui rentre au pays. Lorsqu'il parle des terrils qui ont marqué son enfance, le réalisateur de Mines de rien est intarrissable. "Ces deux terrils jumeaux de Loos-en-Goselle sont les plus hauts d'Europe, raconte-t-il dans un mélange de fierté et d'enthousiasme. On a tourné une scène tout en haut."

Je voulais tourner là où je suis né et là où j'ai inventé cette histoire

Mathias Mlekuz

réalisateur de "Mine de rien"

Petit-fils de mineur yougoslave, il ne se voyait pas tourner son premier film ailleurs que dans les Hauts-de-France. "On nous a proposé de tourner en Belgique ou au Luxembourg. Pour moi c'était hors de question, témoigne-t-il.

"J'ai pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi