Les minaudières de Katherine Pradeau empruntent les savoir-faire des accordéons Maugein

Corinne Jeammet
La créatrice Katherine Pradeau a puisé dans le savoir-faire artisanal d'une manufacture d’accordéons française née en 1919 pour sa luxueuse collection de minaudières et de boîtes aux couleurs des accordéons Maugein. Rencontre.

La créatrice Katherine Pradeau - qui a travaillé aux côtés de Lolita Lempicka, Sonia Rykiel… avant de lancer sa marque en 1996 - affectionne les créations inspirées par la richesse des savoir-faire artisanaux et le dialogue des cultures. En 2005, avec des artisans Touaregs du Niger, elle crée des collections métissées basées sur leurs savoir-faire ancestraux et sa "french touch".

Ainsi naissent des créations au fil de ses voyages au Sahara et de ses rencontres artistiques (un foulard pour l’artiste peintre Sylvie Sarrazin). Autre source d'inspiration des coups de coeur au sein de son Limousin natal autour de savoir-faire comme la dentelle Poinct de Tulle ou cette collection de sacs minaudières et de boîtes avec la manufacture d'accordéons française Maugein.


Comment est née cette collaboration avec les ateliers Maugein ?
Katherine Pradeau : C’est le hasard d’une rencontre dans ma région à Tulle dans le Limousin. J’ai travaillé pour mettre en valeur le Poinct de Tulle, une dentelle a la mode au XVIIIe siècle mais dont le savoir-faire s’était perdu et que j’avais repéré il y a quelques années. J’ai rencontré une association de femmes qui ont retrouvé ce savoir-faire et je les ai contactées. La ville de Tulle voulait mettre en avant cette dentelle, j’ai alors réalisé une collection de robes avec cette dentelle faite à la main. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi