Un millionnaire auto-proclamé accusé d’avoir torturé une femme chez lui durant des semaines

·2 min de lecture
Jose Luis Magana/AP/SIPA

Un Américain se présentant comme un millionnaire ayant fait fortune dans l’industrie du cannabis est accusé d’avoir enlevé et torturé une femme retenue captive chez lui durant des semaines.

Ramone Marcio Martinez a été arrêté la semaine dernière à Salt Lake City, dans l’Utah. Cet Américain de 39 ans qui se présente comme un millionnaire ayant fait fortune dans l’industrie du cannabis est accusé d’avoir retenu une femme captive chez lui durant plusieurs semaines, lui faisant subir des violences physiques et morales. Il l’aurait torturée et aurait notamment menacé de tuer sa famille. Le «New York Post » indique qu’il aurait même gravé dans la main de cette femme le chiffre 6, censé représenter les six mois à l’issue desquels elle devait «soit l’aimer, soit mourir».

KSL rapporte que l’enquête a débuté après que cette femme a réussi à envoyer un sms à un ami, lui indiquant être retenue quelque part. Cet ami a aussitôt prévenu les secours. «Elle a appelé à l’aide, elle avait peur pour sa vie», ont indiqué les autorités. Les agents qui se sont rendus chez Ramone Marcio Martinez se sont retrouvés face au suspect qui selon eux cachait dans la poche de son sweatshirt une arme qu’il tenait entre ses mains. «Je lui ai ordonné de lever les mains en l’air et il l’a fait», a écrit un policier dans son rapport. Après avoir interpellé le suspect, la police a fouillé sa maison et découvert la victime «avec de nombreux bleus autour des yeux». «Elle a déclaré que ses côtes lui faisaient mal, qu’elle n’arrivait pas bien à respirer. Elle a dit avoir été menacée de mort et agressée durant plusieurs semaines. Une période pendant laquelle elle n’a pas eu la possibilité de s’enfuir ou sortir librement», indique la plainte.

La crainte d'une fuite au Mexique

La victime a raconté avoir été agressée au moins six fois une même journée. Elle aurait également été étranglée au point de perdre connaissance. «Une autre fois, il a attrapé(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles