Des milliers de personnes manifestent en France contre la loi "sécurité globale"

·2 min de lecture

Des milliers de manifestants sont descendus dans la rue, samedi, pour protester contre la proposition de loi sur la "sécurité globale". Le texte, très controversé, pénalise notamment la diffusion de l'image des forces de l'ordre si elle porte "atteinte" à leur "intégrité physique ou psychique".

"Même pas drone", "Orwell was right", "floutage de gueule" : les manifestations contre la proposition de loi "sécurité globale" ont rassemblé plusieurs milliers de personnes samedi matin à Lille, Rennes, Paris ou encore Montpellier. Les manifestants ont en particulier pris pour cible la mesure pénalisant la diffusion de l'image des forces de l'ordre si elle porte "atteinte" à leur "intégrité physique ou psychique", adoptée dans un climat tendu à l'Assemblée nationale vendredi soir.

VIDÉO - Malgré la polémique, l’Assemblée nationale adopte la loi

"Une loi qui menace la liberté d'informer"

A Lille, quelque 800 personnes selon la préfecture se sont rassemblées, s'insurgeant contre cette disposition. "C'est une loi faite par la police" qui "menace la liberté d'informer, de s'exprimer, de manifester", a estimé Maud, étudiante de 27 ans. "Il y a une volonté de brimer la libre expression des opinions", a aussi dénoncé Philippe Vervacke, militant à la Ligue des droits de l'Homme. "Les policiers sont des agents de l’État, ils doivent pouvoir répondre de ce qu'ils font", estimait pour sa part Julie, 46 ans, au chômage

"Dictature en marche", "big brother is watching you", "plus de sécurité sociale, moins de sécurité globale", "des vidéos pas des lacrymo", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants. A Rennes, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées place de la République, selon les organisateurs. De nombreux jeunes étaient présents avec des pancartes "Baissez vos armes, nous baisserons nos téléphones", "L'appareil photo...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :