Des milliers de migrants débarquent en 24 heures à Lampedusa, "drame humanitaire" sur l'île italienne

Des milliers de migrants débarquent en 24 heures à Lampedusa, "drame humanitaire" sur l'île italienne

Environ 6000 migrants, dont de nombreuses familles, sont arrivés ces dernières heures sur l'île italienne de Lampedusa, a indiqué la Croix-rouge italienne, rapportent nos confrères d'Euronews, le maire de la ville, Filippo Mannino, évoquant un "drame humanitaire" sur ses réseaux sociaux.

Le centre d'accueil des migrants de Lampedusa, dont la capacité est d’environ 400 places, se voit complètement dépassé.

"La situation actuelle à Lampedusa est qu'il y a environ 6000 personnes dans le centre d'accueil, qui sont arrivées sur l'île sur 120 bateaux différents au cours des dernières 24 heures", explique Francesca Basile, porte-parole de la Croix-Rouge.

Antonio Tajani, ministre italien des Affaires étrangères, assure sur X que le gouvernement de Rome "fera tout ce qui est nécessaire pour aider les habitants de Lampedusa et les migrants qui continuent d'arriver sur l'île".

L'objectif est de "transférer" vers d'autres villes italiennes un maximum de personnes afin de réduire la surpopulation du centre d'acceuil de Lampedusa.

Mort d'une enfant de cinq mois

Depuis 2017, Lampedusa est un "hotspot": un de ces centres d'accueil et de tri pour les migrants, aux portes de l'Europe.

Île au sud de la botte italienne et de la Sicile, Lampedusa est l'un des principaux points d'entrée pour les migrants qui tentent de gagner le territoire européen, nombreux risquant leur vie dans des embarcations de fortune pour traverser la méditerrannée. En 2023 seulement, plus de 2000 personnes sont mortes ou portées disparues.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une enfant de cinq mois est morte après être tombée à l'eau, a indiqué sur Facebook Filippo Mannino, le maire de Lampedusa, qui a décrété un deuil municipal.

Évoquant cette tragédie, il a remercié "les forces de police et la Croix-Rouge qui font tout leur possible pour gérer ce drame humanitaire depuis des jours". Il a aussi salué les habitants de l'île italienne, qui prêtent bénévolement main forte à la Croix-Rouge pour porter assistance aux migrants.

Dans la soirée, Filippo Mannino a annoncé que les autorités déclaraient l'état d'urgence sur l'île, rapporte la RTBF citant l'agence de presse italienne Ansa. "Les effets concrets de l’état d’urgence n’étaient pas clairs dans l’immédiat", peut-on toutefois lire.

Article original publié sur BFMTV.com