Des milliers de litres "qu'on donnait aux cochons" et "qui retournent dans les petits pots" : comment Lactalis aurait "mouillé" le lait de ses crèmes dessert

France 2
·1 min de lecture

Aurait-il payé le prix fort pour avoir mis en cause les méthodes du géant laitier Lactalis ? Dominique Czerkies estime qu'il a été piégé. Ce syndicaliste a été licencié en 2018 – pour un motif qu'il conteste – de l'usine de Cuincy, dans le Nord, où sont produits les petits pots de la marque La Laitière.

Voici ce qu'il explique aux journalistes du média d'investigation Disclose, dont l'enquête est à voir ce soir dans "Envoyé spécial". Dans l'usine, les tuyaux de la chaîne de fabrication sont régulièrement rincés avec de l'eau, puis le mélange d'eau et de produits lactés est stocké dans une cuve. Normalement, il est destiné aux animaux, mais selon Dominique Czerkies, dans cette usine, ce mélange aurait au contraire été envoyé vers d'autres cuves, dites "de recyclage", et réinjecté par petites doses dans les cuves de produits lactés… pour fabriquer de nouveaux desserts.

Lactalis a déjà été condamné pour "mouillage" en 2008

Dominique Czerkies affirme avoir dénoncé ce recyclage dans les crèmes dessert de la firme, une pratique qui le met "en colère". Certains de ses collègues lui auraient même confié qu'ils avaient parfois "honte de travailler là".

Ajouter de l'eau au lait est illégal en ce qui concerne les yaourts et le lait de consommation. Baptisée "mouillage", cette pratique a déjà valu une condamnation à l'ancien patron de Lactalis, en 2008. Même si les crèmes dessert n'ont pas de définition (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi