Comme des milliers d'Italiens, cette famille est confinée chez elle pour cause de Covid-19 : "Il faut aller plus loin et fermer les frontières"

Matthieu Mondoloni


Depuis trois jours, impossible pour Massimo de se rendre à son travail à Milan. En raison de l’épidémie de coronavirus, l’entreprise a demandé à ses 50 salariés, dont ce père de famille, de rester chez eux.

>> Suivez notre direct sur l'évolution de l'épidémie de Coronavirus Covid-19.

Du coup, le nouveau bureau de Massimo, c’est la chambre parentale. Il explique que c’est là, tous les matins, qu’il fait désormais ses réunions avec son équipe, en vidéo, l'ordinateur posé sur le lit et son téléphone lui servant de modem. Le réseau internet de la maison, Massimo le laisse à sa femme Michela, qui travaille aussi à domicile, ainsi qu’à sa fille, Sofia, 22 ans, étudiante en marketing à l’université de Milan. Elle aussi est privée de cours depuis lundi et pour toute la semaine à cause de l’épidémie. "Beaucoup d'étudiants étrangers ont choisi de quitter l’Italie", dit-elle. Un de ses camarades est rentré à Taiwan, cinq autres sont retournés chez eux, en Russie. "Mais je n'ai pas peur", affirme Sofia qui s'estime en sécurité "maintenant qu’elle est à la maison".

Fermer l’université a été une très bonne décision pour éviter toute panique, et toute contagion supplémentaire.

Sofia, étudiante à Milan

à franceinfo

Massimo lui pense qu’il faut "aller plus loin" : "Le gouvernement devrait fermer les frontières, empêcher toutes personnes d’entrer et de sortir d’Italie le temps que tout ça se calme. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi