Des milliers d'Argentins manifestent, poussés à bout par une inflation toujours plus haute

Sur les douze derniers mois les prix ont augmenté de 64%, du jamais vu depuis près de trente ans. Après des manifestations samedi dernier, des milliers de personnes se sont de nouveau mobilisées à Buenos Aires jeudi 14 juillet à l’appel d’organisations de gauche radicale.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Théo Conscience

C’est une fois de plus sur la place de Mai, théâtre traditionnel des joies et des colères argentines, que se sont rassemblés des milliers de personnes excédées par l’augmentation du coût de la vie.

« À chaque fois, on manifeste pour les mêmes raisons mais rien ne change, explique Daniel Palacio. Tous les jours les prix augmentent ! Aujourd’hui dans mon quartier, le kilo de pain était à 300 pesos, et ils nous déjà ont dit que la semaine prochaine, ce sera 350. »

Rien qu’au mois de juin, les prix ont bondi de 5%. Des augmentations qui concernent en premier lieu les produits du quotidiens rappelle Noelia Osuna : « J’ai des enfants, et ça devient très compliqué. Avec les prix aussi élevés, on ne peux plus acheter de viande. On veut que les prix des produits de base comme le lait et le pain baissent, parce qu’actuellement on ne vit pas, on survit. »

Dix jours après une nouvelle flambée des prix provoquée par la démission du ministre de l’Économie Martin Guzman, la jeune femme en appelle à la responsabilité du gouvernement : « Que le gouvernement se retrousse les manches et qu’ils arrêtent de se chamailler entre eux, parce qu’à la fin, c’est toujours le peuple qui trinque. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles