Des milliers de bébés flamants roses morts dans un lac en Turquie

·1 min de lecture

Les cadavres d’oiseaux englués dans la boue s’étalent à perte de vue. En quelques jours, des milliers de flamants roses sont morts au lac Tuz, le second plus grand lac de Turquie d'une superficie de 1.500 km² au centre du pays. Après avoir écarté la thèse de l’empoisonnement, les scientifiques invoquent aujourd’hui la sécheresse, qui a entraîné une évaporation plus importante que d’habitude du lac. Le lac Tuz est en effet peu profond (un à deux mètres) et ses eaux ont une salinité très élevée, ce qui le rend particulièrement vulnérable. « Avec moins d'eau et une plus forte concentration d’oiseaux, nous avons constaté des décès de jeunes flamants incapables de voler », a déclaré le ministre turc de l'Agriculture et des Forêts, Bekir Pakdemirli.

Mais pour les associations écologistes, ce sont les pratiques agricoles qui sont à blâmer. En raison de la sécheresse et du changement climatique, la demande en eau dans la région a dépassé l'offre de 30 % l'année dernière, selon un rapport publié par la fondation environnementale turque Tema, qui accuse les agriculteurs de détourner l’eau d’un canal alimentant le lac. En temps normal, 10.000 flamants roses naissent chaque année dans cette zone protégée connue pour accueillir une des plus importantes colonies de ces oiseaux. En 2021, seuls 5.000 flamants ont éclos et bon nombre d’entre eux sont déjà morts en cherchant désespérément de l’eau.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles