Le milliardaire chinois Jack Ma, ancien patron d'Alibaba, va céder le contrôle de Ant Group

© FABRICE COFFRINI / AFP

Le fondateur et ancien patron du géant chinois du e-commerce Alibaba , Jack Ma, va céder le contrôle de l'entreprise fintech Ant Group dans le cadre d'une restructuration, a annoncé samedi la société, alors que le régime communiste a multiplié les coups contre de grandes firmes du secteur. Jack Ma, l'un des hommes d'affaires les plus célèbres de Chine , a été le symbole du "self-made man" pour une génération de magnats chinois de la technologie, avec son parcours personnel atypique et son sens du spectacle.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Une structure d'entreprise complexe

Mais l'ancien professeur d'anglais s'est retiré de la scène publique après que Pékin a fait barrage au projet d'introduction à la bourse de Hong Kong de Ant Group en 2020, suite à ses commentaires acerbes sur les régulateurs gouvernementaux. L'entreprise a annoncé samedi dans un communiqué qu'elle ajustait sa structure de propriété afin qu'"aucun actionnaire, seul ou conjointement avec d'autres parties, n'ait le contrôle de Ant Group".

Le communiqué dévoilait la structure complexe antérieure de la société, qui montrait que Jack Ma contrôlait "indirectement" 53,46% des actions. Il ne détiendra plus que 6,2% des droits de vote après l'ajustement, selon les informations contenues dans la déclaration.

"Cet ajustement est mis en œuvre pour renforcer encore la stabilité de notre structure d'entreprise et la durabilité de notre développement à long terme." Dix personnes - dont...


Lire la suite sur Europe1