Les mille et une voies du vote Front national

Libération.fr

«L’électorat FN» n’existe pas, ses votes viennent d’horizons sociaux très différents. Les raisons de ce choix sont aussi diverses que les électeurs qui, en général, tiennent peu compte du programme.

La cause semble entendue, le Front national (FN) est un parti «populiste», ses électeurs sont des «beaufs» : machistes et racistes, bornés et bernés. Les enquêtes statistiques ou ethnographiques montrent que c’est moins simple. D’abord parce que, n’en déplaise aux sondeurs, «l’électorat FN» n’existe pas : à chaque élection s’agrègent des «conglomérats» électoraux volatiles. Le FN est l’une des formations qui «fixent» le moins les électeurs : ainsi, 40 % des votants FN de 2007 n’avaient pas voté Le Pen en 2002. Par ailleurs, ce conglomérat est hétéroclite. Il «réunit», le temps d’une élection, des catégories sociales dont les intérêts sont souvent antagonistes. Des membres des professions indépendantes, hostiles aux aides et protections sociales. Mais aussi des ressortissants des classes populaires, qui veulent un accès prioritaire à ces aides. Leur survie en dépend. Ils n’envisagent pas leur suppression. De même, les petits patrons qui votent FN n’ont pas le même point de vue sur les salaires, les conditions de travail et de licenciement, les indemnités chômage, les services publics, etc., que les salariés qui votent FN. Ce conglomérat électoral est miné de contradictions internes. Les attiser hâterait son implosion.

S’il est vrai qu’aux régionales de 2015, plus de la moitié des votants FN se sont recrutés dans les classes populaires (ouvriers, employés et retraités ex-ouvriers ou employés), c’est en fait moins d’un ouvrier sur sept qui a voté FN. Le premier parti des ouvriers reste, de très loin, celui de l’abstention.

Si l’on s’en tient aux classes populaires, les «raisons» et les «causes» de leurs votes diffèrent d’une configuration à l’autre. Mais les enquêtes le montrent : ceux qui votent Le Pen connaissent rarement de façon précise son programme. Les votes expriment (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le FN gouverne déjà
Qui sont les électeurs qui votent Le Pen ?
Cuisine et indépendance
Le café de Sevran ou le retour de «Papy Voise»
Contre le racisme et l'Etat policier

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages