Mille Arbres : la justice annule le projet d’un quartier suspendu à Paris

·1 min de lecture
Salué par le jury de Réinventer Paris qui l’a désigné comme l’un des lauréats en 2016, ce projet est pensé par l’architecte français Manal Rachdi et le Japonais Sou Fujimoto.
Salué par le jury de Réinventer Paris qui l’a désigné comme l’un des lauréats en 2016, ce projet est pensé par l’architecte français Manal Rachdi et le Japonais Sou Fujimoto.

« Mille Arbres » ne verra pas le jour. Ce quartier suspendu devait être construit au-dessus du périphérique, agrémenté de mille arbres adaptés à l?environnement urbain, entre la porte Maillot et Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Salué par le jury de Réinventer Paris qui l?a désigné lauréat en 2016, ce projet est pensé par l?architecte français Manal Rachdi, et le Japonais Sou Fujimoto. La construction devait abriter 127 logements, un hôtel, des commerces, une crèche, des bureaux ainsi qu?un restaurant avec une vue imprenable sur la capitale. Mais la justice en a décidé autrement, rapporte Le Monde.

Le tribunal administratif de Paris a annulé le permis de construire de « Mille Arbres », dans une décision publiée vendredi 2 juillet 2021. Selon la juridiction, ce complexe est « susceptible de porter atteinte à la santé publique ». La justice souligne que le quartier est déjà affecté « par un niveau élevé de pollution de l?air, au-delà des valeurs limites fixées par le code de l?environnement et les recommandations de l?Organisation mondiale de la santé pour la concentration de dioxyde d?azote et de particules fines ».

À LIRE AUSSIDéveloppement durable : Manal Rachdi, l?architecte de la biodiversité

Dans le viseur des écologistes

Le projet avait déjà fait l?objet de polémiques. En effet, l?aéroport de Beauvais avait attaqué le permis de construire de Mille Arbres. La raison ? La gare routière où se retrouvent les voyageurs parisiens pour rejoindre l?aéroport aur [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles