VIDÉO - Des militants d'extrême droite, soutiens d'Éric Zemmour, tirent sur des cibles représentant des caricatures racistes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Une vidéo montre des militants d'extrême droite tirer sur des caricatures racistes (Photo : Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Réunis au sein d'un groupuscule nommé La Famille Gallicane, ces militants soutiennent ouvertement la candidature d'Éric Zemmour pour la prochaine élection présidentielle.

Des images glaçantes. Dans le cadre d'une enquête sur les mouvements d'extrême droite en France, le site Street Press a révélé l'existence d'un groupuscule baptisé La Famille Gallicane, dont les membres raffolent apparemment de séances de tir... sur des cibles représentant des caricatures racistes.

Selon le site d'investigation, cette organisation compterait "quelques dizaines de membres actifs" et "quelques centaines de sympathisants", qui échangent via divers réseaux sociaux. Dans leurs discussions, les membres du groupe ne cachent pas leur attirance pour les idées et les slogans d'extrême droite (par exemple "Remigration" ou "White Lives Matter") et n'hésitent pas à tenir des propos ouvertement racistes.

Des caricatures nauséabondes

Street Press mentionne notamment une chaîne Telegram, "suivie par un peu plus de 550 personnes" et particulièrement active, sur laquelle les militants échangent blagues, commentaires et vidéos. Parmi ces dernières, on trouve notamment des images montrant plusieurs membres du groupe en train de s'entraîner au tir dans une forêt, sur des cibles tout sauf anodines.

Comme le montrent des captures d'écran réalisées par le site d'investigation, ces cibles sont en effet des feuilles de papier ou des morceaux de carton, sur lesquels sont dessinées des caricatures racistes. Tous les poncifs y passent, on peut ainsi voir la représentation d'un juif, une kippa sur la tête, le nez crochu et une étoile de David sur le crâne ; celle d'un musulman, également barbu et coiffé d'un foulard ; et celle d'une personne de couleur noire, avec un gros nez, les cheveux crépus et l'inscription "NIGGA" écrite en dessous.

Des caricatures ouvertement racistes (Photo : DR/Street Press)
Des caricatures ouvertement racistes (Photo : DR/Street Press)

Un soutien affiché à Eric Zemmour

Parmi les autres documents publiés sur cette chaîne Telegram, on trouve aussi des photos où plusieurs militants sont réunis et affichent des symboles faisant directement référence au fascisme et au nazisme (drapeaux et signes de ralliement). Enfin, les membres de La Famille Gallicane débattent aussi de l'actualité politique, avec logiquement une attention particulière portée aux formations et figures d'extrême droite. 

Ces derniers mois, les messages positifs concernant une éventuelle candidature de l'essayiste Éric Zemmour se sont ainsi multipliés, certains militants affirment même s'être directement impliqués dans sa campagne non officielle. "Une partie de nos membres soutient Zemmour et nous encourageons chaque personne à le faire", peut-on ainsi lire, d'après Street Press, sur la chaîne Telegram du groupe.

SOS Racisme demande l'ouverture d'une enquête

Suite à ces révélations de Street Press, SOS Racisme a annoncé qu'elle allait déposer un signalement au parquet et demander l'ouverture d'une enquête sur les agissement du groupuscule. "Nous voulons être sûrs que nous ne sommes pas face à des groupes actifs qui risquent de passer à l’acte", précise un communiqué de l'association relayé par le Huffington Post

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit" :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles