Des militantes dénoncent le harcèlement dans le métro au son de "Balance ton quoi" d'Angèle

Manon Botticelli
Les militantes de Nous Toutes et Les Effronté.e.s ont interpellé la RATP sur la question du harcèlement et des agressions sexuelles. Elles ont invité les internautes à poursuivre la mobilisation sur Twitter avec le hashtag "BalanceTonMétro". Leur hymne, une reprise de"Balance ton quoi" d'Angèle.

Ce matin, certains usagers du métro parisien ont pu croiser un petit groupe de femmes, chantant sur l'air de "Balance ton quoi" d'Angèle., un titre aux accents clairement féministes. Avec des paroles un peu différentes. "Laisse-moi te chanter. A toi ma chère RATP, que je ne prendrai plus le métro, les harceleurs j’en ai plein le dos, on ira bosser à vélo", chantaient-elles accompagnées d'un ukulélé.


Dénoncer le harcèlement et les agressions sexuelles

Derrière cette action, des militantes des associations Nous Toutes et Les Effronté.e.s qui souhaitent dénoncer le harcèlement et les agressions sexuelles dans les transports et "l'inaction" de la RATP concernant ces problèmes. "On a eu l'idée de cette mobilisation hier, c'est une action assez spontanée", explique Louise Dubray, de l'association Les Effronté.e.s. A la source de cette mobilisation, une énième agression dont a été victime la militante Anaïs Leleux, dimanche dernier, le 21 avril. Cette dernière compte porter l'affaire en justice. "J'assigne la RATP en responsabilité. Car à partir du moment où on achète un titre de transport, on établit un contrat avec la RATP qui doit veiller à notre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi