Le militant algérien Karim Tabbou a été libéré au lendemain de son arrestation

L'opposant et militant des droits de l'homme algérien Karim Tabbou a été relâché samedi après-midi du commissariat de Châteauneuf, à Alger, où il avait été conduit hier soir par la police sans qu'aucune explication ne soit fournie.

Figure du mouvement du Hirak, chef de l'Union démocratique et sociale, un petit parti d'opposition non agréé par les autorités, Karim Tabbou s'était récemment exprimé sur Facebook sur la mort, en prison, d'un autre militant des droits de l'homme, Hakim Debazzi.

Un dossier qui embarrasse les autorités, selon le vice-président de la Ligue algérienne des droits de l'homme Saïd Salhi, qui a également réagi à sa libération.

Saïd Salhi en appelle aux autorités pour que cesse le harcèlement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles