Un militant écologiste met en berne le drapeau français sur le toit du Panthéon

CLIMAT - C’est un visiteur pas comme les autres qui s’est rendu au Panthéon ce lundi 31 octobre. En fin de matinée, un militant écologiste du collectif Dernière Rénovation est monté sur le toit du monument, pour mettre en berne le drapeau français situé à son sommet et s’attacher à son mât.

Le collectif Dernière Rénovation, qui lutte contre l’inaction climatique, a expliqué son action en dénonçant « la gravité du danger qu’encourt la population française à l’heure où aucune mesure importante n’est prise par le gouvernement pour enrayer le réchauffement climatique. »

Sur Twitter, l’organisation a notamment insisté sur la nécessité de mettre en place « un plan ambitieux de rénovation thermique des bâtiments d’ici à 2040, sur le modèle de la proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat. »

Une fois attaché au mât, le jeune militant est resté débout quelques minutes, affichant un T-shirt avec un compte à rebours de 876 jours . Contacté par Le HuffPost, le collectif Dernière Rénovation explique que ce chiffre correspond « aux deux à trois ans restant pour agir sur le réchauffement climatique », comme estimé par certains scientifiques tels que le Britannique Sir David King.

Selon Le Parisien, le jeune militant a quitté le monument sans montrer de résistance lorsqu’il lui a été demandé de redescendre.

Le collectif Dernière Rénovation multiplie les actions coups de poing depuis plusieurs mois. Une militante écologiste avait notamment interrompu un match de Roland Garros en mai dernier, en s’attachant au filet. Plus récemment, une dizaine de militants ont provoqué des embouteillages monstres en bloquant l’autoroute A6 en direction de l’aéroport d’Orly.

À voir également sur le HuffPost :

Lire aussi