Militaires tués au Mali : les boîtes noires des hélicoptères récupérées

"Ce que l'on sait, ce sont ces deux explosions, ces deux hélicoptères qui s'écrasent au sol après s'être heurtés semble-t-il. Ce sont les témoignages des militaires français qui étaient présents lors de l'opération. Pour en savoir plus sur les circonstances de cette collision, les boîtes noires des deux aéronefs ont été récupérées sur place. Des enquêteurs ont été dépêchés au Mali et des analyses vont être conduites par le bureau enquêtes accident qui s'occupent tout particulièrement des aéronefs qui appartiennent à l'État français", explique Marc de Chalvron, en direct de Bamako, au Mali. Des zones d'incertitude Ces analyses devraient prendre plusieurs mois. Plusieurs questions restent en suspens. "Ces deux hélicoptères ont-ils été la cible d'une attaque ? Ont-ils été l'objet de tirs ennemis ? Il faudra attendre pour en savoir", précise le journaliste. La collision de ces deux hélicoptères a causé la mort de 13 militaires, dont sept étaient originaires du 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques. La plus jeune des victimes n'avait que 22 ans. Un hommage national leur sera rendu lundi 2 décembre, présidé par Emmanuel Macron.