Militaires tués au Mali : hommages à ces hommes morts pour la France

Depuis mardi 26 novembre, des anonymes rendent hommage aux 13 soldats morts pour la France à Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques. La reconnaissance des habitants est immense envers l'engagement des militaires du 5e régiment d'hélicoptères de combat. Deux avions de chasse ont traversé le ciel de la ville mercredi 27 novembre. Le sénateur Jean-Marie Bockel perd un fils de 28 ans. "C'était un fils aimant, adoré de son frère et de ses sœurs, très amoureux de sa fiancée, futur papa, c'était le meilleur des garçons", déplore-t-il. Hommage lundi aux Invalides Dans la région d'Agen (Lot-et-Garonne), on pleure l'enfant du pays, Julien Carette, décédé à 35 ans. Père de deux enfants, il avait annoncé à ses proches son souhait de quitter l'armée. À plusieurs kilomètres de là, à Charbonnières-les-Varennes, dans le Puy-de-Dôme, des hommages sont rendus à Antoine Serre, 22 ans. Il participait à sa troisième opération au Mali. Un hommage national sera rendu à ces 13 soldats lundi 2 décembre aux Invalides.