Militaires français morts au Mali : les limites de l'opération Barkhane ?

Cette semaine dans le monde, la France a perdu treize de ses soldats engagés au Mali. Après le choc et l'émotion, viennent les interrogations sur le bien-fondé de la présence française au Sahel.

En Irak, le premier ministre Adel Abdel Mahdi va démissionner, conclusion d'une des journées les plus sanglantes pour la contestation.

Et puis dans un monde où la crédibilité qu'on accorde aux grands médias d'information n'a jamais été autant contestée, comment restaurer la confiance envers les journalistes ?