Mila de nouveau menacée de mort après une vidéo, ouverture d'une enquête

·2 min de lecture

Après la publication d'un vidéo critiquant Allah, Mila est de nouveau victime de menaces de mort. Plusieurs personnalités politiques ont pris sa défense.

Dimanche après-midi, le nom Mila figurait en première place dans les tendances Twitter. La jeune femme, victime de menaces depuis la publication d’une vidéo en janvier 2020 où elle critiquait l’islam, est de nouveau la cible de menaces de mort. L’adolescente a publié samedi sur son compte Tiktok une vidéo où elle lance des grossièretés à l’encontre d’Allah. L’extrait a été supprimé depuis.

«Le lynchage que je vis est hard. Je reçois une trentaine de menaces et messages haineux à la minute», a-t-elle écrit sur Twitter samedi soir. Mila a également partagé une photo d’un message reçu en privé, faisant allusion à Samuel Paty, l’enseignant décapité le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine. «Dit moi t’habite où j’vais te faire une Samuel paty» (sic), peut-on lire sur la capture d’écran.

Dimanche après-midi, Marlène Schiappa a défendu la jeune femme iséroise dans un tweet. «La jeune Mila est de nouveau cible de harcèlement, menaces de mort, photomontages morbides… Ce n’est plus de la controverse c’est de la persécution, contre une mineure qui plus est. J’adresse dès lundi matin un signalement au Procureur (article 40)», a écrit la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

Le député LR Eric Ciotti a également pris la(...)


Lire la suite sur Paris Match