Qui est Mikhaïl Michoustine, le nouveau Premier ministre russe

Le HuffPost avec AFP
Fan de hockey et spécialiste de la

RUSSIE - Il a promis de “réels changements pour le meilleur.” Le nouveau Premier ministre de Vladimir Poutine a donné ce jeudi 16 janvier sa première allocution officielle, au lendemain de la démission du gouvernement et des annonces surprise du président russe sur des réformes constitutionnelles.

Devant les députés, Mikhaïl Michoustine a expliqué dans un discours d’une dizaine de minutes que “les gens doivent ressentir dès maintenant de réels changements pour le meilleur”. “Ce n’est pas encore le cas”, a-t-il regretté. Il a promis pour cela de fidèlement mettre en oeuvre le programme de Vladimir Poutine, qui dirige la Russie depuis 20 ans. 

Sans surprise, il a été adoubé par les élus de la Douma: 383 députés ayant voté en sa faveur, pour zéro voix contre et 41 abstentions. Formellement, sa nomination doit encore être entérinée par un décret présidentiel.

Le Premier ministre a désormais une semaine pour proposer une équipe gouvernementale au chef de l’Etat.

“Inconnu du grand public”

Le président a choisi comme remplaçant à son fidèle Premier ministre sortant, Dmitri Medvedev, un personnage de l’ombre, Mikhaïl Michoustine, inconnu du grand public. Signe du relatif anonymat dans lequel il était resté cantonné: sa page Wikipedia, avant sa nomination, n’existait jusqu’à présent qu’en russe. 

A la tête du fisc russe, cet homme chauve au visage épais a cependant quelques réussites à faire valoir, selon les médias publics. “Il a créé le meilleur système de collecte des impôts du monde”, lançait la chaîne de télévision publique Rossiya-24 dans les minutes suivant l’annonce de sa nomination.

Que cette affirmation soit exagérée ou pas, il reste que Michoustine a organisé la refonte et la numérisation du fisc, une énorme bureaucratie longtemps inefficace pour en faire une agence redoutée.

Diplômé à la fin des années 1980 d’une université technologique de la capitale russe, il a fait son entrée dans l’administration russe en 1998 comme vice-président du service des impôts,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post