Mike sur OCS : Max Boublil "voulait faire une série sans limite, qui va très loin..."

Laetitia Ratane
Rencontre avec Max Boublil, héros et co-créateur de la série "Mike", actuellement en diffusion sur OCS...

AlloCiné : Comment est née cette envie de faire naître ce héros loser là et plus largement cette série là,que vous avez co-créée et co-écrite avec Frédéric Hazan ?

Je suis un grand amateur de séries et j'avais envie de rigoler, de faire avec Frédéric une série où l'on se permettrait tout. Parce qu'on ne peut plus le faire aujourd'hui. On a décidé de se lâcher et de faire une série qui va très loin ! On voulait aussi faire les gags qu'on avait envie de voir. J'ai donc co-écrit la série avec Frédéric Hazan, qui l'a réalisée. Je suis impliqué dans beaucoup d'aspects de la série, sachant qu'on a eu une économie très limitée. On a fait le maximum de ce qu'on pouvait avec ce qu'on avait. Le rythme était effrené avec quatorze minutes utiles par jour. Cela motive, tu as envie d'aller à l'essentiel et tu as intérêt à connaître bien ton texte. 

Comment décririez-vous votre héros et son entourage justement très particulier...

Max Boublil : Mike est un mec qui ne fait que des mauvais choix, qui est auto-destructeur, qui écoute beaucoup plus son entrejambe que sa tête et se retrouve vite dans des situations ubuesques (j'aime ce mot !). Il est entouré d'une galerie de personnages qui sont tous des foireux, des losers. Il est en colocation avec celui qui lui fait office de manager : un homme qui doit gérer sa carrière alors qu'il est plus apte à porter des baisses et à brancher des jacks, et qui est d'ailleurs chauffeur Uber à côté parce qu'il faut bien manger. Mike admire un chanteur, Philippe Katerine le vrai, qui va devenir horrible avec lui. Il a des parents qui sont fous, un père qui fait de l'hypnose et une mère qui est alcoolique et qui fait du tir au pistolet avec sa fille à lui. Il est donc entouré de gens qui sont fous et foireux, et lui-même est fou et foireux. A noter que sur les guests, on a rêvé de gens, que ce soit Richard Berry pour faire mon père ou Philippe Katerine et ils sont venus parce qu'ils avaient envie de rire avec nous et que l'écriture leur plaisait. Enfin autour de Mike il y a sa fille, qui est beaucoup plus mature que lui. Elle a onze ans, mais heureusement qu'elle est là, sinon il serait parti en vrille encore plus. Elle le ramène au concret, à la réalité. C'est la seule personne qu'il écoute et qu'il aime vraiment.

La jeune Liona Bordonaro est en outre LA révélation de la série...

C'est dur de jouer une enfant qui ne joue pas, ne cabotine pas, d'autant qu' on lui fait dire des choses un peu hard. Elle est droite, elle joue droit, elle est magnifique. Une vraie révélation en effet. 

Une saison 2 pour "Mike" est-elle déjà prévue ?

Tout le monde nous parle d'une saison 2, c'est bien sûr ouvert, cela dépendra de l'accueil du public. 

Que diriez-vous à ce public justement pour lui donner envie de découvrir la série?

Je leur dirai : si vous avez vraiment envie de rire, si vous n'avez pas peur de voir de temps en temps du trash, et si vous aimez l'humour un peu provocateur, regardez la série Mike !

En attendant, voici quelques images...