Migrations. Traversées de la Manche : Londres envoie un gros chèque à Paris

·1 min de lecture

Les autorités britanniques se sont engagées à financer à hauteur de 62 millions d’euros le renforcement des patrouilles le long de la côte française, dans un contexte de recrudescence des arrivées de migrants sur les plages anglaises.

“Des hommes, des femmes, des enfants, parfois trop jeunes pour savoir marcher.” Plusieurs dizaines de personnes – 287 selon le quotidien Metro – ont atteint les côtes anglaises à bord d’embarcations de fortune, mardi 20 juillet. “Au moins 8 452 migrants sont arrivés dans le pays depuis janvier après avoir entrepris la dangereuse traversée de la Manche, précise le journal gratuit de Londres, soit davantage que sur toute l’année 2020.”

Face à l’augmentation continue des tentatives de franchissement du “détroit de Douvres”, le pas de Calais en français, large de 34 kilomètres, la ministre de l’Intérieur britannique Priti Patel et son homologue français Gérald Darmanin “ont annoncé mardi la conclusion d’un accord pour plus que doubler le nombre de patrouilles sur les plages françaises – c’est la deuxième fois qu’une telle mesure est prise en un an – afin de lutter contre l’immigration clandestine et empêcher le départ d’embarcations légères depuis les côtes françaises.

En échange, Londres s’est engagé à verser 62 millions d’euros aux autorités françaises. “Diplomatie de la canonnière”, titre Metro au lendemain de l’officialisation de cette transaction. Le quotidien soupçonne la marine française d’avoir fait pression sur Londres en accompagnant l’une des embarcations dans les eaux britanniques, mardi.

Durcissement de la législation britannique

Ce nouvel accord franco-anglais relatif aux réfugiés intervient dans un contexte de durcissement attendu de la législation britannique. “S’il est adopté, le nouveau projet de loi de Priti Patel – que certains qualifient de texte ‘anti-réfugiés’ – autoriserait le Royaume-Uni à renvoyer des demandeurs d’asile vers un ‘pays tiers

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles