Publicité

Migrations: Gérald Darmanin programme la fin du «droit du sol» à Mayotte

Ce dimanche 11 février, en visite officielle à Mayotte, le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé la fin à venir du « droit du sol » sur cette île française de l'océan Indien, confrontée à une grave crise migratoire et à une situation sociale et sécuritaire explosive.

« Nous allons prendre une décision radicale, qui est l'inscription de la fin du droit du sol à Mayotte dans une révision constitutionnelle que choisira le président de la République », a déclaré le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin dès sa descente d'avion, à l'aéroport Marcel-Henry de Dzaoudzi. « Il ne sera plus possible de devenir français si on n'est pas soi-même enfant de parent français », a-t-il ajouté, assurant que cela « coupera littéralement l'attractivité » que peut avoir l'archipel confronté à une forte pression migratoire en provenance des Comores voisines. « C'est une mesure extrêmement forte, nette, radicale, qui évidemment sera circonscrite à l'archipel de Mayotte », a-t-il ajouté.

Barrages routiers

Ce dimanche 11 février dans la journée, Gérald Darmanin et la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, doivent visiter le stade de Cavani, dans un quartier de Mamoudzou, où l'installation de migrants venus de l'Afrique des Grands-Lacs cristallise les tensions depuis le début de l'année.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI