Migration. Nature, télétravail et logements abordables : les Canadiens se ruent sur la côte est

·1 min de lecture

La côte est du Canada a longtemps peiné à garder ses habitants. Depuis la pandémie, la tendance s’est complètement inversée. La région fait face à un afflux sans précédent de citadins en quête d’un nouveau mode de vie et de maisons à prix abordables.

Le maire de Bonavista, John Norman, n’en revient pas. Sa localité de la province de Terre-Neuve-et-Labrador, réputée être le premier endroit en Amérique du Nord où aurait accosté l’explorateur italien Jean Cabot en 1497, connaît une pénurie de logement telle qu’il a fait appel à l’organisation Habitat pour l’humanité Canada pour l’aider à construire des maisons. “Nous n’arrivons pas à faire face à la demande des gens qui veulent emménager ici”, explique-t-il au Globe and Mail. Il y a quelques années pourtant, les rues de la ville étaient bordées de maisons vacantes, rappelle le quotidien.

À lire aussi: Monde d’après. Le télétravail et le nomadisme numérique plébiscités

“Cela fait quelques années que ce joli village historique attire des citadins en quête d’un nouveau mode de vie.” Mais, comme l’explique son maire, “la pandémie a vraiment accéléré la tendance”.

En fait, c’est toute la côte est du Canada qui connaît une renaissance régionale, inédite en 70 ans de statistiques, note le Globe and Mail. D’après l’agence publique Statistique Canada, le deuxième trimestre de l’année 2021 a vu la plus forte croissance trimestrielle de population enregistrée dans la région.

Des maisons 15 fois moins chères

“L’expansion du télétravail, ainsi que la flambée des prix des maisons dans de nombreux grands centres urbains du Canada, ont fait de la côte est une alternative attrayante, en particulier pour les jeunes adultes et les familles”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles