Migrants séparés de leurs enfants aux USA : l’histoire derrière la photo iconique

V.E
La fillette âgée de deux ans à McAllen près de la frontière Mexicaine au Texas

La photo d’une fillette en pleurs à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis a fait la Une des journaux américains la semaine dernière. Voici les coulisses de ce cliché pris en pleine nuit.


Une image peut parfois dire beaucoup et incarner à elle seule une problématique de façon saisissante. Cette fois, il s’agit d’une photo qui vient de faire le tour de la presse américaine et de marquer les esprits. Publiée en Une du New York Times du 14 juin et du New York Daily News le 16 juin, elle met cruellement en lumière le sort des familles de migrants interpellées à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, et dont les enfants sont parfois retirés aux parents.

La photo a été prise le 12 juin juste derrière la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, à McAllen au Texas. La scène se passe de nuit, dans la lumière forte des phares d’un 4 x 4. Une petite fille aux cheveux bruns, affublée d’un pull rose fluo, jette un regard implorant vers le haut de l’image. A droite du cadre, on ne perçoit que le jean d’une personne dont le reste du corps est obstrué par l’imposante présence d’un pantalon beige à poches. Une fouille est en cours. On peut voir une main, enveloppée dans un gant violet, procéder aux palpations.


L’image est l’œuvre du photojournaliste John Moore qui travaille pour l’agence de presse Getty Images. Ce photographe américain a reçu de nombreux prix prestigieux, comme un prix Putlizer en 2005 pour sa couverture de la guerre en Irak, et un Word Press en 2008.

« C’est à ce moment que la petite fille s’est mise à pleurer »

Cela fait un moment que le journaliste travaille sur le sujet de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Ce soir-là, raconte-t-il à la radio publique américaine NPR, « nous avons croisé un groupe de migrants sans papiers, des familles pour la plupart des femmes et des enfants », décrivant « la peur sur leurs visages et dans leurs yeux. »

Il aperçoit alors une femme qui porte un enfant dans ses bras. « Quand la mère a dû être (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

États-Unis : Donald Trump veut dominer l’espace, la Lune et Mars
Suède : plusieurs blessés dans une fusillade
En Espagne, plusieurs autoroutes vont devenir gratuites
Jeux asiatiques 2018 : les deux Corées vont présenter des équipes unifiées
Immigration : Merkel rejette l’ultimatum de son ministre de l’Intérieur, Trump s’en mêle