Migrants: Paris, Londres et Dunkerque rendent hommage aux 27 noyés il y a un an

© Sameer al-Doumy / AFP

Il y a un an, le 24 novembre 2021, 27 migrants, 27 exilés, se sont noyés suite au naufrage de leur embarcation entre la France et le Royaume-Uni, malgré leurs appels à l'aide. Vingt sept personnes, et même 31 en comptant celles dont les corps n'ont pas été retrouvés. Il leur a été rendu hommage ce 24 novembre à Paris, Londres et Dunkerque, pas très loin de la plage d'où ils ont embarqué. Quelques centaines de personnes ont défilé silencieusement de l'hôtel de ville de Dunkerque à la plage de Malo-les-Bains, entre tristesse et colère.

C'est à la lumière des bougies qu'elles tenaient à la main que 200 à 300 personnes ont marché jusqu'à la plage de Malo-les-Bains, pas très loin de l'endroit où les hommes, les femmes et l'enfant disparus en mer il y a un an avaient embarqué pour essayer d'avoir une vie meilleure.

« Ce sont des hommes, des femmes et des enfants, et il ne faut jamais oublier ça, affirme l'ancien maire de Grande-Synthe, aujourd'hui député européen Europe Écologie-les Verts, Damien Carême au micro d'Eric Chaurin de RFI. Près d’1,4 milliard d’euros depuis 1995 ont été dépensés pour garder la côte à Calais. Est-ce que cet argent ne serait pas mieux utilisé pour mieux accueillir plutôt que de laisser les gens dans l’errance, plutôt que de les harceler sans arrêt, plutôt que de confisquer leurs effets personnels et d’avoir une politique qui est à l’encontre des conventions internationales ? Ça, c’est la première chose, c’est de ne pas oublier ces hommes, ces femmes et ces enfants. »


Lire la suite sur RFI