Migrants : de nouvelles sanctions contre la Biélorussie peuvent-elles être efficaces ?

·1 min de lecture

Face à la Biélorussie, l'Europe veut sévir. Mercredi, la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen a ainsi assuré que l'Union européenne allait étendre ses sanctions contre le pays, accusé d'orchestrer un afflux de migrants aux frontières de l'Europe, avec de nombreuses tentatives de passage en Pologne. Mais les sanctions internationales sont-elles efficaces dans ce genre de crise diplomatique ? Invitée samedi d'Europe 1, Sylvie Matelly, directrice adjointe à l’Iris, a apporté quelques éléments de réponse. 

REPORTAGE - Frontière Pologne-Biélorussie : entre l'armée et les migrants, le désarroi des habitants

L'efficacité réelle de ces sanctions est "une question qui est posée depuis depuis des décennies sans qu'il n'y ait réellement un accord entre tous les experts", explique la chercheuse. "Certains considèrent que tôt ou tard, ça finit par marcher et que quand vous avez la volonté de renverser un régime, à force de le sanctionner et d'étouffer son économie, vous allez parvenir à vos fins", développe-t-elle, ces derniers se basant souvent sur l'exemple de l'Afrique du Sud et la fin de l'Apartheid. Mais "d'autres expliquent qu'il y a peut-être bien d'autres phénomènes qui ont conduit à faire plier le gouvernement que les seules sanctions".

"Cela stimule un certain nationalisme"

Mais le plus souvent, indique Sylvie Matelly, ces sanctions, "surtout avant qu'elles ne soient ciblées", sont peu efficaces, voire ont même "un effet contre-productif", en resserr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles