Migrants en mer : MSF crie au scandale, Malte aurait négligé son obligation d'assistance

Migrants en mer : MSF crie au scandale, Malte aurait négligé son obligation d'assistance

Médecins sans Frontières crie au scandale après le sauvetage de 371 migrants qui dérivaient en Méditerranée.

Quatre embarcations venaient de côtes libyennes et parmi les survivants recueillis, l'ONG dénombre notamment trois femmes enceintes, et 22 enfants, dont un nourrisson de 11 mois.

Certains des migrants étaient épuisés et entièrement déshydratés après avoir passé jusqu'à trois jours en mer.

Les embarcations étaient dans une zone à proximité de Malte et Médecins sans Frontières accuse les autorités de l'île de ne pas avoir rempli leur obligation d'assistance.

Selon l'ONG, Malte avait été informée et aurait dû coordonner les opérations de sauvetage.

Le drame des migrations clandestines ne s'arrête pas aux sauvetages en mer.

Bien souvent, des tensions éclatent dans les campements surpeuplés des îles méditerranéennes.

À Chypre, des groupes de migrants se sont affrontés dans le camp de Pournara qui a partiellement brûlé.

"Ils ont commencé à brûler les tentes et se jeter des pierres" explique cet homme.

"Je quitte le camp" dit cet autre migrant. "Je vais en ville, ici ça a brûlé, il faut partir."

Les violences dans le camp ont fait au moins deux blessés et une vingtaine de tentes sont parties en fumée.

Plus de deux mille migrants sont réfugiés dans le camp de Pournara, c'est deux fois plus que sa capacité d'accueil maximale.