Migrants en Méditerranée : la "passivité des Etats européens est organisée", dénonce SOS Méditerranée

franceinfo
·1 min de lecture

La "passivité des Etats européens est organisée", a dénoncé mardi 27 avril sur franceinfo la directrice de SOS Méditerranée, Sophie Beau, dont le navire, l’Ocean Viking, vient de secourir 236 personnes à bord de deux embarcations pneumatiques, en détresse au large de la Libye.

franceinfo : En sait-on plus sur les conditions de ce sauvetage qui a eu lieu en mer ?

Sophie Beau : Les deux sauvetages successifs se sont produits aujourd'hui [mardi 27 avril] au large des côtes libyennes, dans les eaux internationales, à 32 milles nautiques des côtes, dans des conditions de mer qui, heureusement, sont un peu moins compliquées que les jours précédents, ce qui fait que le sauvetage en lui-même s'est bien déroulé. Néanmoins, toujours sans aucune coordination des autorités maritimes libyennes. Il y a donc 236 rescapés à bord. Parmi eux, un très, très grand nombre de mineurs, dont 114 sont non-accompagnés, sept femmes, un bébé. Evidemment, ces personnes ont quand même passé plusieurs heures en mer dans des conditions précaires. Ils étaient faibles, déshydratés au moment où nous avons pu effectuer ce sauvetage. Toutes ces personnes sont actuellement en sécurité à bord de l'Ocean Viking et elles reçoivent les premiers soins soins par nos équipes à bord.

Il y a une recrudescence de ces traversées, de ces tentatives ces dernières semaines, ces derniers mois ?

Il y a toujours des tentatives depuis la Libye parce que les personnes quittent ce qu'elles appellent "l'enfer libyen", où elles (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi